Rapprochement du volleyball et du beach volleyball, élargissement de la base et prochaine médaille olympique en ligne de mire

Swiss Volley a présenté la «Stratégie 2024» aux représentants des régions et des clubs à l’occasion du Parlement du volleyball 2017, qui s’est réuni aujourd’hui à Ittigen dans la banlieue bernoise. Le document mis au point par le comité central fixe les principes qui sous-tendent une culture commune du volleyball. Celle-ci repose sur une philosophie de la formation commune, sur une base solide pour le sport de masse avec un accroissement du nombre de licenciés, ainsi que sur des investissements dans la relève, la formation et la transition vers le professionnalisme. La Suisse doit décrocher sa prochaine médaille olympique en beach volleyball d’ici à 2024.

«Joueuse, entraîneur ou bénévole au sein du club, tous les membres de la famille du volleyball suisse doivent pouvoir se retrouver dans la ‹Stratégie 2024›», déclare Nora Willi, présidente de Swiss Volley. La mise au point de ce document important a pris passablement de temps, car il a fallu préalablement régler la question de la succession à la suite du décès de l’ancien président Christoph Stern en 2015. «Le point positif est que la ‹Stratégie 2024› est un document particulièrement réfléchi et durable. Les apports réguliers des cadres du bureau ont permis d’éviter le piège d’un inventaire de visions disparates, pour mettre en place un grand puzzle cohérent. Je suis convaincue que nous nous engageons sur la bonne voie et que nous développerons durablement et avec succès aussi bien le volleyball que la fédération», précise Nora Willi.

Selon la «Stratégie 2024», tous les objectifs, réflexions et mesures sont ordonnés à l’idée d’une culture commune du volleyball, qui réunit tous les domaines, niveaux de performance et organisations. En créant un cadre optimal, qui passe par exemple par une meilleure formation des entraîneurs, Swiss Volley veut permettre tous les deux ans à quatre à six athlètes de franchir le pas du professionnalisme et veut remporter une médaille olympique d’ici à 2024. Swiss Volley vise par ailleurs un échange plus étroit avec les régions et les clubs, ainsi que l’augmentation du nombre de licenciés, qui doit dépasser les 45 000, contre un peu plus de 42 000 actuellement.
Par cette nouvelle stratégie et ce nouveau positionnement, la fédération lance une phase d’investissement pluriannuelle pour concrétiser les mesures définies et garantir les moyens financiers nécessaires.

Télécharger la nouvelle “Stratégie 2024” (français, italien, allemand)

Comments are closed.